Camping en Tanzanie et farniente à Zanzibar
Safari de 10 jours dans les principaux parcs de Tanzanie (Tarangire, N'gorongoro, Serengeti, Lac natron, Arusha) et 3 jours de farniente à Zanzibar

Menu

Notre circuit Jour par Jour

Autres destinations: ISLANDE, MADAGASCAR, NAMIBIE


Impression du Kenya et le parc de Nairobi


Les campings et les lodges



Les parcs de Tanzanie


N GORONGORO

SERENGETI

TARANGIRE



ZANZIBAR



Liens utiles



Côté cuisine





 

 

 

Nous avons choisi d'alterner 2 nuits de camping et une nuit en camp de toile ou lodge durant la période de safari et de ce point de vue là, notre choix a été un succès. Le camping dans ou à proximité des réserves nous laissera des souvenirs très agréables. Il faut par contre accepter quand on fait ce choix de perdre du temps en logistique (au moins 1h tous les matins pour défaire les tentes et emballer le matériel).

 

 

 

Pour assurer la logistique du camping et le safari, nous étions accompagnés par 3 personnes: un guide parlant français (Daniel), un chauffeur parlant anglais mais qui se lancera cet hiver dans l'apprentissage du français (Sulem) et un cuisinier parlant un peu le français (simba).

 

Une sacrée équipe et une sacrée aventure....

 

En résumé, notre parcours et nos galères:

 

 

Jour 1/2,  Nairobi

Nous avons pris l'option (par économie sur le billet d'avion d'atterir à Nairobi) puis d'effectuer le transfert en shuttle jusqu'à la tanzanie.

Nous en avons profité pour faire un petit safari au parc de Nairobi.

 

 

Jour 3, Nairobi- Arusha

7h de Shuttle au programme

Nuit à l'Outpost lodge

 

 

 

 

 

Jour 4/5,  Tarangire

 

Départ pour le parc de Tarangire (en Masai Tara nguire: le lieu où il y a beaucoup de phacochères) qui est connu pour sa grande population d’éléphants, ses baobabs et ses acacias. Nous ne serons pas déçus: un vrai coup de coeur pour ce parc aux paysages variés (savanes, rivières) qui nous a offert des images magnifiques d'éléphants en quantité et de léopards.

 

Ce parc est d'autant plus intéressant qu'il est facilement accessible depuis Arusha (3h de bonne route).

Arrivée au camping à midi, nous le prenons cool et nous partons vers 14h pour un premier safari. On sort du parc vers 18h pour arriver au camping à la nuit tombée.

Nuit au Wild palm campsite   

 

 

 

Jour 6,  Tarangire
Serengeti

 

Départ en direction du parc du Serengeti (en langages Masai, plaines infinies).

 

Alte dans la ville de Mto wa Mbu. Une inscription depuis la route vous indique qu'il y a un marché massaï. En fait, il s'agit d'une ruelle avec des boutiques de souvenirs: celles du fond proposent des prix intéressants. N'hésitez pas à faire vos achats de souvenir ici ou dans les autres boutiques de la ville.

 

 

 

 

Au départ la journée devait être déjà longue, au moins 6h de voiture.

 

On traverse d'abord le parc du N'gorongoro (C'est une partie de route agréable, on surplombe la vallée, le lac de Manayra, la route devient forestière: une forêt primaire et on s'arrête à un point de vue pour admirer la caldeira du N'gorongoro, magnifique... mais la visite ,ce sera pour dans 3 jours). A la sortie de la forêt, on entre dans le pays des masai. Chassés du Serengeti où ils ne peuvent plus vivre puisque c'est un parc, ils sont autorisés à vivre ici entre le sernegti et le N'gorongoro.

 

Fini la terre rouge compacte , on attaque 2h de piste infernale (poussière, poussière, poussière...)  pour atteindre l'entrée sud du serengeti: Naabi hill gate, la plaque tournante du parc du serengeti. 

 

Une vaste aire de pique-nique (à l'ombre et à noter avec des toilettes d'une propreté irréprochable) où vous ne vous sentirez pas seuls (difficile de trouver un coin pour s'asseoir à 12h).  Un endroit qui reste toutefois agréable avec un beau point de vue sur le serengeti.

Nous y avons même vu l'Agama: lézard bleu/rouge emblème du parc.

Mais le serengeti est vaste et cette foule se disperse rapidement sur les différentes routes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous qui dormons à l'extrémité nord du Serengeti près d'Ikoma gate (la porte la plus à l'ouest du serengeti dans le western corridor), il nous faudra encore 2h30 de route poussièreuse.

On traverse la savane et un paysage caractéristique avec les fameux "kopjes" (kopizz): Rochers potiellement utilisés par les lions et les guepards comme lieu de retraite puis le paysage se fait plus verdoyant à l'approche de la zone de Grumeti.

 

 

Mais au final, cette journée va être marquée par une double déception:

 

- on a traversé tout le serengeti pour voir la migration des gnous dans le western corridor et on apprend que ca fait déjà plusieurs années qu'il est impossible de voir cette migration en juillet en Tanzanie comme le laisse penser les guides et miroiter les TO.

 

-

 

C'est le début de nos galères avec notre voiture.  Panne de démarreur en plein parc du N'gorongoro: on découvre la solidarité tanzanienne entre les chauffeurs parfois et même souvent stérile mais on se sent moins seul... On découvre aussi que nous sommes faiblement équipés pour faire face à une panne: pas de batterie de rechange, pas de câble pour se faire tirer et pas de clés adaptées pour réparer....

 

 

 

Et c'est  comme çà qu'un couple de suisse et leur chauffeur nous prennent en stop dans leur 4*4 pour nous mener du N'gorongoro à Naabi hill gate. Le temps pour notre chauffeur de faire réparer la voiture.

On arrivera seulement à 19h à l'Ikoma camp   (camp de toile) pour passer la nuit. Une rude journée. 

 

 

 

 

Jour 7, Serengeti Western corridor

 

 

 

Les ennuis mécaniques de la veille ne sont pas complètement terminés. Un mécanicien doit faire un check-up de notre voiture avant notre départ. Finalement, on arrive à partir vers 8h30 pour une journée entière de safari dans le serengeti.

 

On va se consacrer principalement à la zone entre Ikoma gate et le seronera (centre du Serengeti où on dormira ce soir) mais cette matinée va être pauvre en rencontre: De nouvelles espèces;Topi, serpentaire, gazelle de grant et thomson et hypopotame; mais toujours pas de lions.

 

 

 

 

 Vers 13h, nous rejoignons notre camp pour ce soir: Nyani campsite dans le Seronera. Pour le moment, le terrain de camping est assez désertique mais c'est un peu le calme avant la tempête puisque le soir à notre retour, nous trouvons le terrain bondé avec au moins une  cinquantaine de tentes ou de caravanes. Une ambiance inégalable qui nous fait dire que le camping en Tanzanie, c'est quand même une expérience inoubliable.

 

 

 

 

Côté safari, l'après-midi sera plus riche que le matin: Nous premières lionnes (et pas les dernières), buffles, marabout, outarde kori, bubale et grivet.

 

Nuit Nyani campsite

 

 

 

Jour 8 Serengeti N’gorongoro

  

Avant de quitter le serengeti et rejoindre rejoindre la zone de conservation du N’gorongoro, nous faisons un dernier safari qui nous réconcilie définitivement avec les lieux: Ce matin : 3 guépards et 1 lion.

 

 

 

 

Sur la route au niveau du Parc du N'Gorongoro se trouve un village Masai qui se visite. Nous étions très réticent à ce genre de visite mais notre guide insista en disant que c'était intéressant. Après avoir négocier le prix exhorbitant, nous nous laissons tenter mais comme prévu nous sommes mal à l'aise et nous avons droit  à un simulacre de dance, une simulation d'un cours à l'école et quelques explications rapides sur la vie du village.

 

 

A éviter ou essayer dans un village moins passant (il y en a un autre près de Mto Wa Mbu)

 

 

 

 

Avant de rejoindre le Kudu Camp et la ville de Karatuu, nouvel incident mécanique. Cette fois-ci, notre chauffeur nous fait le coup de la panne d'essence en plein milieu du parc du N'gorongoro. Coup de chance, à 5 min d'un village, on se dépanne donc avec un bidon. On les accumule...

Nous arriverons, encore, exténué avec juste le temps de monter la tente avant l'arrivée de la nuit. De plus, le climat qui s'est très nettement refroidi ne nous donne pas envie de nous attarder mais plutot de profiter de nos bons duvets.

J'imagine alors ce que doivent endurer les campeurs au bord du N'gorongoro: vent et froid, on doit y froler les 0°C... 

Le N'gorongoro est le bon endroit où il ne faut pas hésiter à se payer une nuit en lodge.

 

 

 

 

 Jour 9,  Caldeira du N’gorongoro N’gorongoro

 

 

 

 

Karatuu se trouvant à 20 minutes de l'entrée du parc d'où il nous faut encore 1h de route avant d'atteindre l'entrée de la caldeira, nous partons donc très tôt vers 5h30.  On espérait voir le lever du soleil mais le climat n'est pas vraiment favorable: vent glacial, brume. Il paraît que les animaux n'aiment pas ce type de temps, nous non plus.... On entame donc notre descente dans la caldeira vers 7h30 du matin dans des conditions un peu particulières.

On pensait que la brume allait se dissiper dans la journée mais même pas. Apparemment, le climat est assez capricieux dans cette région: on peut passer comme ça du jour au lendemain du chaud au froid.

 

 

Après 6h de visite (temps maximum autorisé), nous rejoingons vers 15h notre lodge pour un repos bien mérité.

 

Nuit au Kudu Camp en Lodge     dans un cadre verdoyant très agréable.

 

 

  

 

Jour 10,  Départ pour la région du Lac Natron  

 

  

Départ à 7h30 pour la région du lac Natron mais avant nous devons encore faire réparer la voiture à Mto Wa Mbu...

Nous en profitons pour faire quelques affaires (statue en bois, bol en pierre) au marché "massai" (On voit le panneau du bord de la route. En fait c'est seulement quelques magasins regroupés. Bon prix à négocier dans ceux du fond. Il faut surtout négocier en shilling tanzanien), acheter de la bierre de banane et flaner devant les peintures alignées au bord de la route.

 

A midi, nous pouvons enfin quitter Mto Wa Mbu. Il nous faudra 3h de piste pour atteindre le lac: les deux dernières heures de piste sont assez difficiles avec quelques passages de gués (accès impossible en période de pluies).

 

Pour information, à la sortie de Mto Wa Mbu, un panneau vous invite à visiter un village masai. Expérience peut être à tenter. En tout cas, çà ne peut pas être pire qu'à celui du N'Gorongoro.

 

 

 

La région du Lac Natron est un véritable coup de coeur pour nous. L'atmosphère est très reposante avec de nombreux villages masaïs malgré un décor qui paraît plutôt hostile (paysages désertiques et beaucoup, beaucoup de poussières).

 

 

Après notre installation au camping, nous partons vers 17h au lac natron (à 15 minutes) pour profiter des flamants roses et d'un coucher de soleil sur le Lengaï. Chose intéressante à savoir, ils ne sont visibles sur le lac que le soir. Le matin et la journée, ils partent vers le Kenya. Une visite du lac en journée n'a donc aucun intérêt.

 

Fatigués, nous abandonnons l'idée de faire l'ascension du volcan Oldonyo Lengai. Ce sera pour notre prochaine visite...

 

 

Nuit au Kamakia campsite

 

 

 

Jour 11,  Lac Natron 
Arusha

 

 

 

Le matin, nous partons faire une balade de 40 minutes dans  les Gorges de la rivière Engare Sero.  Pour rejoindre le départ de la balade, vous pouvez partir directement du camping (40minutes en sus pour l'aller) ou vous avancer en voiture (20 minutes). De notre côté, nous décidons de nous avancer en voiture puisque nous devons partir dès l'après-midi pour Arusha. Il faut prévoir des chaussures allant dans l'eau car plus qu'une marche c'est une balade les pieds dans l'eau dans les gorges.

 

 

 

Nous arrivons à la cascade vers 10h. L'idéal pour profiter du soleil et d'un arc en ciel. L'eau n'est pas vraiment froide mais nous ne nous laissons pas tenter par un plongeon. Notre guide masaï lui n'hésite pas. Ce petit homme de 20 ans qui nous accompagne parle déjà 3 langues Swahili, anglais et masaï et apprend le français et l'allemand. Cette rencontre et son ouverture à répondre  à toutes mes questions, nous permet de découvrir beaucoup mieux les masaïs que tout autre visite.

 

 

 

12h, départ pour Arusha ou plutôt pour la journée la plus galère de notre séjour. Au bout d'une heure, nous tombons en panne d'essence au milieu de nulle part à 4h de marche du seul village: Engaruka. Panne d'essence prévisible puisque notre chauffeur nous avoue ne plus avoir d'argent pour l'essence...Nous comprenons pourquoi nous étions déjà tombés en panne dans le N'Gorongoro.

Notre chauffeur et notre cuisinier partent donc chercher de l'essence. Ils reviendront 5h après avec 2 bidons payés une fortune...On pense que c'est terminé mais une fois le réservoir d'essence rempli nous ne démarrons toujours pas. Cette fois-ci, la faute à la batterie sur laquelle nous avons un peu trop tiré pour gagné quelques kilomètres. Il est 18h : nous sommes en pleine nature, le téléphone ne marche pas  (Ah si nous avions eu un téléphone satellite...) et la voiture non plus. Nous avons quasi aucune chance de voir passer une voiture (seulement 2 sont passées dans la journée).

 

Notre chauffeur et notre cuisinier se préparent donc à repartir à pied et de nuit, vers le village, chercher une batterie. De notre côté, nous nous préparons à passer la nuit dans la voiture. Et la chance nous sourit enfin. Un 4*4 apparaît à l'horizon à cette heure improbable. Il pousse la voiture et celle ci démarre enfin.

Il est 18h30, il va faire nuit et nous avons 5h de route.

A cette heure de la nuit, nous devrons passer plusieurs barrages policiers avant d'atteindre notre destination finale. Le dernier barrage nécessitera d'ailleurs une dernière longue négociation.

 

 

Nous arrivons au Karama Lodge   à 23h30. Très gentiment, ils nous recoivent, à cette heure avancée, avec un jus de fruit et nous permettent de prendre notre diner.

 

 

 

Jour 12, Parc d'Arusha

 

 

Départ tardif pour une après-midi de safari et une balade à pied dans le parc d'Arusha. 

Ce petit parc de seulement 137 km 2 est le seul de Tanzanie qui offre la possibilité d’observer les acrobatiques singes colobes noir et blanc. Hélas, nous n'en verrons pas.

Il reste toutefois très agréable seulement par le fait qu'il mèle la forêt  avec des espaces marécageux riche en buffles et en phacochères et plus au nord  et d’ondulantes collines couvertes d’herbes qui bordent les lacs de Momella.

C'est ici où nous pourrons observer vraiment de près les girafes.

Le parc d’Arusha comporte peu de prédateurs, on peut donc s'y promener en sécurité accompagnés d'un ranger armé. Notre timing ne nous permettra que de faire une balade d'une heure au départ de Momella gate pendant laquelle nous observerons relativement peu de choses: phacochères, buffles et une antilope. 

Les marches proposées accompagnées d'un ranger durent normalement entre 1h et 4h.  Je pense que 2h est un minimum.

 

Nuit au Karama Lodge   

 

 

Jour 13/14/15/16, Zanzibar  

Le départ pour Zazibar prévu à 11h. Nous arrivons 3h avant l'heure de départ de l'avion comme le précisait notre convocation. Complètement inutile, l'enregistrement ne se fait qu'une heure avant le départ.

L'avion est à l'heure et nous nous posons à Zanzibar à 12h. Changement de température: finis la pluie et le froid de Arusha. Ici, il fait 32°C avec une petite alizée.

Nous mettons environ 40 minutes pour atteindre Matewe sur la côte est.

Au programme: plongée et snorkeling. On fait l'impasse sur le circuit au épices, les dauphins. Le circuit des épices parce que l'on en a déjà vues à Madagascar et Les dauphins parce qu'il paraît que c'est l'attrape toursite. Un regret, peut être , de n'être pas allés voir les singes au parc de Jozani.

 

Nuit au Nyota beach (côte est en face de l'ile de Mnemba pour la plongée) et au Emerson hotel à Stone tow pour profiter de la vue exceptionnelle depuis le restaurant.   

 

 

Jour 17/18, Zanzibar  - Arusha - Nairobi

Les 2 derniers jours de notre voyage nous permettent de regagner Nairobi.

Après une nuit à Arusha au Oasis lodge, nous reprenons la navette "riverside" (départ au Mezza luna) pour Nairobi. Dernier piment de notre voyage, notre bus crêve...On nous l'avait pas encore fait celle là.

Arrivée à Nairobi, n'hésitez pas à demander au chauffeur de bus de vous déposer là où ça vous arrange. Si c'est sur sa route, il dépose un peu tout le monde à la carte.

 

 Pour notre dernière nuit à Nairobi, nous voulions rester proche de l'aéroport. Nous avons opté pour un hotel moderne le country lodge. Un très bon choix après nos nuits de camping. L'hotel se trouve à côté du Fairview où vous pouvez manger.



Publié à 12:11, le 15/12/2008,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Liens utiles

Zanzibar

- one ocean: Club de plongée localisé à Stone town ou au Memwe beach village. Nous avons effectué avec eux 2 plongées dans le cadre d'un "discover scuba diving". Un club très professionnel (nous avons dû faire 2h de piscine la veille des plongées en mer).

Par contre, nous avons été déçus des spots de plongée: peu profond et même une 2ème plongée un peu courte et surtout une quantité de poisson limitée à nos yeux par rapport à ce que nous avions vu au Madagascar l'an dernier.

- http://www.chumbeisland.com/index.html: un petit paradis à Zanzibar pour ceux qui en ont les moyens...

Tanzanie:

-http://www.activolcans.info/eruption-volcanique-du-volcan-Ol%20Doinyo%20Lengai-200711.html :Pour suivre l'évolution du volcan Ol Doinyo Lengaï.

- Le site des parcs nationnaux: http://tanzaniaparks.com/fr/

- des infos ou des images de la plupart des lodges/camping de Tanzanie:http://www.go-safari.com/

- un livre et un site sur la tanzanie et zanzibar: http://www.passot-guides.com/

- Sites et agences proposant, entre autres, des "cultural tours": 

http://www.safarimakers.com/index2.htm

http://www.tropicaltrails.com/eco-tours.php

http://www.earthfoot.org/places/tz003.htm

http://www.takimsholidays.com/safaris/culturaltourism.asp 

http://www.victoriatz.com/

http://moraniafricanadventure.com/culture.htm

 

- des sites pour préparer un safari dans le sud. Nous avons longument hésité à aller au Selous ou dans le parc saadani

http://www.selouslodge.com/ , http://www.selous.com/ , http://www.selousrivercamp.com/selous_river_camp_travel_worries.htm ,

http://www.selousriversidecamp.com/thanks-booking.php

http://www.saadanilodge.com/ , http://www.saadanitouristcamp.com/index.html ,

http://www.bagamoyo.com/ : des infos sur la région autour de bagamoyo - destination possible au départ de dar es salaam

 

- des sites pour préparer un safari au parc de Mahale pour voir les gorilles (attention le gouvernement déconseille cette zone aux touristes)

http://www.africanheart.com/F/safari_gombe_mahale.htm

 

- Les agences avec lesquelles nous avons fonctionné: 

http://www.jackpotsafaris.com/index.html

http://www.belafrica.com/ : agence spécialisée dans les destinations africaines

Kenya:

http://www.karencamp.com/ : camp et lodge près de nairobi

http://www.leboosafaris.com/ : agence de safari au kenya (de bonne réputation)

 

http://www.shompole.com/ : juste pour le rêve. Un  lodge proche de frontière tanzanie-Kenya vers le lac Natron

 

Quelques blogs:

-http://eureuki.com/

http://dsinquin.free.fr/sitetanzanie/ : voyage en tanzanie et zanzibar

voyage en tanzanie

carnets de voyages du monde



Publié à 09:21, le 1/11/2008,
Mots clefs :
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Côté cuisine

 Nyama: Grillades de viandes badigeonnées avec un sauce. Amateurs de viande, nous étions impatients d'y goûter. Que ce soit en Tanzanie ou au Kenya, nous avons été souvent déçus car la viande était systématiquement trop cuite voir dure malgré notre insistance pour avoir une viande saignante.

 Tanzanie

Les soupes de légumes (au concombre, à l'oignon) souvent une réussite, heureusement...

De façon générale, l'utilisation des légumes dans les plats tanzaniens sera toujours une réussite. J'ai apprécié particulièrement le choux rouge.

L'Ugali: purée de mais cuit. Elle est à la base de la cuisine tanzanienne et accompagne tous les plats. Dans notre cas, elle nous a été servi avec un ragout de boeuf avec une petite sauce délicieuse. 

Pour ceux que ca tente d'essayer, la sauce est un mélange d'oignons, tomates, gingembre,épices,vinaigre, sauce soja). Délicieux.

Pour accompagner tout ça, côté liquide, la bière et le thé (chai) qui ne nous ont jamais déçus.

A tester à Mto wa mbu, la bierre à la banane. Nous en avons acheté mais elle nous a été confisquée à l'aéroport de zanzibar. Hélas, nous n'avons pu goûter.

 

 

Zanzibar

Les oursins à ramasser sur la plage de Zanzibar. N'hésitez pas à les faire goûter aux locaux. Ils ne connaissent pas et ne s'imaginent pas que c'est comestible.

La fraîcheur des produits de la mer à Zanzibar: poulpe, cigale...et l'utilisation du coco dans les plats cuisinés.

Finalement, la Tanzanie est un pays avec peu de variété culinaire.

Pour Zanzibar, c'est différent. On y retrouve un mélange d'inspirations (produits de la mer, plat d'origine orientale, crudités) mais sans que ca nous est paru exceptionnel.



Publié à 07:27, le 19/10/2008,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le parc du Serengeti

 

Ce qui caractérise le parc du Serengeti:

 

 

 

 

 

-  Le sud : la savane et les Kopjes: rochers où sont censés se cacher lions et guépards. Malgré nos passages incessants, nous n'y trouverons jamais rien d'intéressants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Le nord: un paysage qui devient plus vallonné et verdoyant à l'approche de la zone du grumeti. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans cette partie du nord plus humide, on retrouvera souvent des concentrations d'hippopotames.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et...Elephants, Topi, Gazelles,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marabout, Serpentaire, Guépards

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais Ce parc va être surtout  le parc des Lionnes et 2 lionceaux mais pour nous peu de lions. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement quand même que nous avions vu Elephants, girafes et d'autres variétés dans le Tarangire.   Nous en reverrons ici même de façon plus disparate:

 

 

 

 

Toujours quelques mouches tsé-tsé... A croire qu'elles nous ont suivi depuis le tarangire.

 

 

 

 

Pour conclure sur le Serengeti,

je pense que si vous y allez en juillet, vous pouvez éviter d'aller jusque dans le nord et le western corridor. 2 Nuits dans la région du Seronera seront suffisantes pour apprécier l'ambiance des camps le soir et profiter de l'immensité des paysages de ce parc très, très poussièreux et pas sur que vous pourrez voir ailleurs autant de Lionnes.

 

 

 

 

Je vous conseille aussi de faire les parcs dans le même ordre que le notre (je parle uniquement où vous y allez en Juillet) de façon à découvrir une grande variété d'espèces dans le tarangire avant de vous attaquer à l'immensité du Serengeti. 



Publié à 03:02, le 20/09/2008, dans SERENGETI,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le parc du tarangire

 

En préambule, je tiens à rassurer tout ceux qui craignent de venir dans ce parc à cause des mouches tsé-tsé (lu dans un guide). Effectivement, il y en avait quelques une mais on est loin des nuées que l'on peut s'imaginer. Un répulsif contre les moustiques fait très bien l'affaire.

Ce parc a été pour nous un véritable coup de coeur: une très grande variété d'animaux :zèbres, gnous, dik-dik, cobe, girafe, autruches, mangoustes, chacal, daman de rocher, impalas, phacochères, baboins, vautours, aigle, 

 

 

 

 

 

  

 

      guépards

               

 

 Seule expérience un peu plus négative, des guépards en pleine chasse entourés par une vingtaine de voitures: Rares ont été les fois où nous nous sommes sentis étouffés par la proximité des autres 4*4 mais ce jour c'était la première fois et nous avons préféré partir.

 

 et beaucoup, beaucoup d'éléphants comme vous n'en verez pas ailleurs et très proches de vous sur la route ou en bord de rivière.

 

 

 

Pour les lions, il faudra attendre le serengeti. Un peu de patience...

 

De plus, juillet est la meilleure période pour faire ce parc. Le soir, rassemblement des animaux à proximité de la rivière. En plus, vers 17-18h, les couleurs deviennent magnifiques avec un paysage varié: plaines, rivières, escarpements, baobabs, Accacias.

 

  

 

 

 

 

 

Une variété importante aussi d'oiseaux:

Turacos, rollers, drongo.                          



Publié à 08:27, le 19/09/2008, dans TARANGIRE,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le N'gorongoro

Il fait froid, très froid. Le temps au N'gorongoro est très changeant. CANICULE LA VEILLE, FROID GLACIAL AUJOURD'HUI.

 

Sur les sites de pique-nique, attention vous pouvez être attaqués par des oiseaux très dangereux les "black kite". Mieux vaut envisager de manger dans la voiture. De toute façon, si vous avez aussi froid que nous, vous préfèrerez rester à l'abri du vent dans la voiture.

 

Il existe 2 entrée pour accéder à la caldeira: une sur la route du Serengeti et l'autre au niveau du Sopa lodge. Il n'existe pas contre qu'une seule sortie au niveau du Sopa lodge.

Nous descendons depuis la route du serengeti. On arrive donc directement au pied du lac.  Au premier abord, nous sommes déçus . Il y en fait peu d'animaux dans cette zone même si nous apercevons un guépard de loin (ce qui nous fait peu d'effet après les 3 gépards en chasse que nous avions vu au Tarangire).

On ne sait pas vraiment où se diriger quand le bouche à oreille entre chauffeurs nous mène à un groupe de lions et de lionnes en train de festoyer.  En fait, un lion en pleine sieste au milieu de la route, rassasié, un deuxième en train de manger et les lionnes en attente de leur tour pour attaquer ce qui restera de la carcasse d'un zébre.Enfin des lions. C'est bien le roi des animaux. Une rencontre inégalable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au final, ils vont être les premiers d'une longue série.

Un seul bémol, nous serons obligés de les partager avec au moins 3 ou 4 voitures à chaque fois.

La promiscuité est palpable dans le N'Gorongoro.

Au final, nous verrons beaucoup de lions mais à part ça ce n'est pas l'orgie d'animaux auquelle nous nous attendions sauf au lieu dit "le jardin d'éden" : une concentration incroyable de gnous et de zèbres mais nous n'aurons pas la chance d'observer de rhinocéros ou même de hyènes, semble t'il qu'ils craignent le froid autant que nous et qu'ils restent tapis dans l'herbe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au bout de 6h, nous devons sortir de la caldeira: c'est la même règle pour tous. Nous rejoindrons notre lodge vers 15h pour nous reposer et nous rechauffer.



Publié à 08:37, le 13/09/2008, dans N GORONGORO,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le parc de Nairobi

 

Arrivés à 5h du matin, nous avions préféré nous recoucher avant d'aller au parc. Du coup, nous y étions à 12h sûrement pas la bonne heure pour en profiter au mieux...

Comme nous étions seulement en transit pour 1 jour à Nairobi, nous avons pris un taxi pour faire le tour du parc mais si vous avez votre propre voiture , ca peut se faire. Les indications sont bonnes, le seul hic c'est que nous avons passé des petits gués (il pleuvait régulièrement depuis une semaine) et les herbes étaient parfois hautes sur la route. Tout cela peut facilement finir avec un pneu crevé, au mieux. 

Nos impressions sur ce parc:

 

Mécontent A chaud, nous avons trouvé que 40$ l'entrée, ça fait un peu trop cher pour ce que nous avons vu. On voit de façon éparses les animaux mais pas en masse comme on peut le voir dans d'autres parc. Surtout que le routard parle "de l'un des parcs les plus incroyables du monde".

 

 

SourireA froid, nous avons quand même vu dans ce petit parc, une très grande variété d'animaux: des zèbres, cobe, bubales (de gauche à droite sur les photos) ,

  

 Autruches (en gris la femelle et en noir le mâle), antilopes, dik-dik et impalas.

Mais tout ces animaux vous en verrez de partout.

 

des giraffes dont une sur la route

(au final, on n'en verra peu d'aussi près sauf au parc d'Arusha en Tanzanie),

                    

                                                          baboins,

                                                     

                                                                                     

buffle ( un seul mais de près ce qui restera aussi assez rare),

 

 

                                              

                                       un varan

 

 

et des rhinocéros mais de très loin (on n'arrivera pas à en voir d'autres en Tanzanie),

 

Alors pourquoi faire le parc de Nairobi. Il faut que ca soit une sorte d'amuse bouche. Si vous le prennez autrement vous serez forcément déçus. A faire au début et surtout pas à la fin.



Publié à 08:50, le 17/08/2008,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Impression furtive du Kenya

Nous ne sommes restés en tout que 2 nuits à Nairobi et nous en avons logiquement qu'une vision très partielle.

Pourtant notre court séjour restera marqué par quelques images:

- Des murs immenses avec des barbelés qui protègent et cloisonnent les maisons dans la banlieue de Nairobi ,

- Une façon de conduire complètement folle de jour comme de nuit. Les voies à double sens ne le sont pas vraiment, on vous double par la gauche, par la droite...Surtout ne prennez pas le volant là bas.

- Et un incident dès notre arrivée à l'aéroport lors duquel le policier de la douane essayera de se faire un petit bakchich:  

Après avoir récupéré nos bagages, il nous demande si nous avons quelque chose à  déclarer. 5h du matin avec un anglais endormi, nous répondons que non.

Et là, soit notre anglais nous joue des tours soit nous comprenons bien qu'il veut un bakchich. Face à notre réponse négative, il fouille le sac pour trouver quelque chose à prendre.

Mais je le cite "Il ne trouve rien d'intéressant " . On peut partir. 

 

Bienvenue dans la capitale du Kenya....

Pour rejoindre la Tanzanie, nous avions choisi le Riverside shuttle (départ du parkside hotel entre 7h30 et 8h). C'est un moyen de transport économique mais qui vous coutera une journée longue et fatiguante : environ 7h si on compte l'arrêt toilettes (bien entendu dans un magasin) et le passage de la frontière.

Pour ceux qui n'ont pas de visa et qui s'inquietent du passage à la frontière. C'est très simple. Un tampon côté kenya pour sortir du pays, on passe la frontière à pied et le visa de l'autre côté dans un bureau tanzanien: 50$ pour les français. Vous ne gagnerez pas de temps à faire votre visa en France. Le traitement est le même pour ceux qui ont ou qui n'ont pas de visas.

C'est un peu long parce qu'il y a beaucoup de monde mais sinon pas de problèmes. Il faut par contre garder un oeil sur le bus et ne pas être le dernier et être sûr qu'il ne parte pas sans vous.



Publié à 06:54, le 16/08/2008,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

nos lodges et nos hotels

Nos Lodges ou hotels

   

 

 

 Au Kenya

 

 

 

 

Macushla house

( quartier de Ngong hills à Nairobi)

http://www.bestofkenya.com/Macushla.htm

       

 

 

 

                                                                           

Cher: 190$ la nuit

A 40 min de l'aéroport.

Seulement à 20 min de Nairobi centre mais sans compter les bouchons sur Langata road.

Pour être à 7h30 au centre au départ du Shuttle, nous avons dû partir sur les conseils du chauffeur à 6h pour éviter les bouchons de 7h.

 

 

 

 

Un havre de paix loin du centre (plein d'oiseaux) et proche du Langata girafe centre (vous pourrez voir les girafes depuis la rue, gratuitement).

Accueil chaleureux à 6h.  Le soir, le feu dans la cheminée est très agréable.

Proche du parc de Nairobi.

A conseiller si vous cherchez l'intimité et le calme.

 

   

 

 Country lodge

(centre de Nairobi à côté du Fairview hotel)

http://www.countrylodge.co.ke/

  

Le prix: 7800Ksh (90€) pour un hotel neuf avec petit jardin au centre de Nairobi.

Quartier hyper sécurisé (4 barrages de policier, alarmes, ouverture à carte) pour cause de proximité avec l'ambassade israélienne.

A 20 min de l'aéroport.

Bon moyen de revenir à la civilisation avant votre retour.

   

 

 

Pas de restaurant. Vous avez accès à ceux du Fairview mais qui sont vraiment pas donnés.

On a testé le resto chicos à l'étage qui se donne des manières mais la bouffe n'est pas à la hauteur.

  

 

 

 

 

 

En Tanzanie

Outpost lodge

(Arusha)

http://www.outposttanzania.com/

 

 

                                                                           

Bien placé pour étape de transition:

A 5 min du point d'arrivée et de départ du Shuttle si vous choisissez le Riverside Shuttle .

 Change possible à 5 min en voiture.

Petit bungalow agréable avec une moustiquaire propre.

 

       

Côté nourriture, On fera un peu le même constat dans la plupart des lodges:

Viande (Nyama) beaucoup trop cuite donc on compense avec une bonne soupe de légumes.

Petit déjeuner sous forme de buffet à 8h30, il ne restait plus rien (plus de fruits ni de confiture)

Malgré le cadre qui se veut reposant (piscine, petit jardin), une ambiance trop bruyante due à la télé du restaurant qui est constamment allumée et une isolation quasi nulle entre certaines chambres.  

Conseil: Pour plus de tranquilité, demander à avoir un bungalow qui ne se situe pas côté restaurant.   

 

 

Oasis lodge

(Arusha)

photos

 

 

C'est vrai que nous n'avons guère eu le temps d'en profiter...Nous sommes arrivés à 20h. Malgré l'accueil chaleureux et des bungalow bien sympathiques, ils nous restent surtout de cet endroit des souvenirs négatifs.

- beaucoup de bruit en provenance de la rue ou du village

- rien de bon à manger (sans être difficile).

 

Karama lodge

(Arusha)

http://www.karama-lodge.com/

 

 

Super accueil malgré notre arrivée très tardive à 23h30. Ils ont laissé les cuisines ouvertes spécialement pour nous.

Vue très agréable depuis la terrasse des chambres et du restaurant.

Bon repas mais il faut arriver dans le premier si vous voulez manger de la viande sinon il faudra vous contenter du poisson au menu.

Nous avons passé notre première nuit dans le bungalow 16 le plus proche de l'accueil. A éviter à cause du bruit à l'accueil et de la route.

Notre deuxième nuit passée dans un bungalow plus excentré n°19  a été bien mieux. (Attention, nous avons déménagé pour cause d'attaques de fourmis- A surveiller dans vos chambres)

Kudu lodge

(N'Gorongoro / Karatu)

http://www.kuducamp.com/

 

 

 

 

 

Un vrai coup de coeur .

Ce lodge a tout pour plaire.

Dans le cadre d'un jardin verdoyant, il propose différents types de bungalow.

Les moins chers "kilimanjaro cottages", pour lesquels nous avions opté,  sont charmants.

 

 

 

 

Vous avez la possibilité de profiter de pleins de petits services "payants": internet, salle de billard, location de vélo, excursions...

Côté service gratuit, thé à volonté 1h avant le repas.

Enfin, ce qui ne gache rien, un des meilleurs repas de notre séjour.

 

 

 

La salle du restaurant est mal insonorisé. Il vaut venir manger tôt pour ne pas subir le brouhaha.

 

 

 

 

Ikoma tented camp ou serengeti camp

(Serengeti / western corridor)

   

Le camp se trouve 5 min de l'entrée nord du parc: Ikoma gate.

Même si vous êtes en dehors du parc. Ici, les animaux restents proches de vous. On entendra des hyènes la nuit.

On rejoindra notre tente après le repas accompagné par un homme équipé d'un arc et des flèches.

Je ne sais pas vraiment s'il avait réellement un vrai danger ou si c'était plus pour le folklore.

   

   

Bien situé avec vue sur la brousse. Un très beau lever et coucher de soleil.

 

    

  Côté tente, il s'agit en faite d'une simple tente canadienne dans laquelle on a posé un lit. Rien d'autres puisqu'il n'y a rien d'autres.

 

   

 

Accolée à la tente,  une zone douche et toilettes en dur: pour le coup un luxe bien agréable après 2 jours de camping.

  

   

La nourriture (diner et petit déjeuner dans le même wagon) et les boissons à des prix abusifs. Tout est dit...

Nous avons regretté ce soir là les bons petits plats de notre cuisinier.

Un feu de camp à l'extérieur devant la tente qui sert de salle pour le repas apporte cependant une ambiance chaleureuse.

 

   

 

 

 

 A Zanzibar

Nyota beach bungalows

(Matemwe, côte est)

http://www.nyotabeachbungalows.com/

 

 

             

Le restaurant

 

 

La plage

Le nombre limité de bungalow rend cet endroit intime.

   

A ce prix (80$, "red bungalow"), vous ne trouverez pas d'équivalent au niveau de Matemwe. Un bon plan

 

  Le village de Matemwe est en plus très agréable et vous n'êtes qu'à 15 min à pied du club de plongée: One ocean dive center situé au Matemwe beach village.

Côté nourriture, c'est tout à fait correct.

 

 

   

Nous avions choisi de prendre un "red bungalow" pour avoir vue sur mer.

 

  

En fait, nous étions au rez de chaussée et donc pas vraiment de vue sur mer. Seule la chambre à l'étage avait une vue.

 

 

 Alors si vous allez à Nyota pour avoir une vrai vue sur mer, demandez le "red bungalow" avec chambre à l'étage comme sur la photo.

 

 

 

236 Hurumzi ou Emerson & green hotel

(Stone town)

http://www.emerson-green.com/

 

Nous avions choisi la chambre " North" pour avoir une vue sur la mer. Nous n'avons pas été déçu côté vue et côté chambre.

 

 

 

 Une déception:

En même temps que la chambre, j'avais aussi réservé par mail le repas au restaurant sur le toit de l'hotel: ambiance garantie. Il ne l'avait pas prise en compte. Nous avons dû manger ailleurs...

Je vous conseille donc de réserver le restaurant au moins la veille.

Vous ne regretterez pas le repas en haut. Au maximum, 20 places avec une vue sur Stone town à 360°C et les vendredi, samedi et dimanche soir, une ambiance musicale.



Publié à 09:18, le 28/07/2008,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Camping

Nos campings

                                          

Wild Palm Camp  

(Tarangire)

 

 

 

Situé à 30 min de l'entrée Nord du parc,

petit terrain ombragé avec 3 huttes protégées:

 

 

1 pour faire la cuisine, les 2 autres pour y installer tables et chaises.

 

 

 Les sanitaires sont propres et les douches sont chaudes.

Endroit paisible (peu de monde), plein de rollers (oiseau bleu).  Bierre fraîche disponible.

 

Vous n'êtes pas dans le parc. Il faut donc se lever tôt pour faire l'ouverture ou rentrer tard si vous faîtes la fermeture du parc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nyani Campsite           

(Serengeti)

 Situé au coeur de la zone du Seronera, les installations sont minimalistes:

une unique douche froide, des toilettes à la propreté douteuse, des abris grillagés pour manger en sécurité (A recommander plutôt que de prendre le risque de manger dehors).

 

 

 

Il ne faut pas oublier qu' ici on est au coeur du parc et à priori rien ne nous sépare des animaux. Et on vous le rappele...

 

 

Vous entendrez sûrement durant la nuit le bruit des hyènes.

 

Ne pensez pas être seul le soir. Nous étions au moins une cinquantaine de personnes ce qui donnait une ambiance de kermesse avec feu de camp très agréable.

 

On peut donc penser que les animaux restent éloignés de ce brouhaha.

Pour ceux qui se posent la question, je pense donc que le risque est limité de se déplacer dans le camp tant qu'il y a de l'activité.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Kudu Camp 

(N'Gorongoro/ Karatu)

 

C'est un petit terrain de pelouse où vous pouvez planter votre tente.

Il se trouve à 20 min de l'entrée générale du parc du N'Gorongoro et à 1h30 de l'entrée du cratère.

Ca fait un peu loin mais nous ne regrettons pas de l'avoir préféré au Simba camp qui est dans le parc.

Cette nuit là, le vent a soufflé énormément la température en bord du cratère a dû atteindre 5°C et sachant que le Simba camp est réputé pour avoir douche foide et propreté douteuse, on aurait vraiment passé une sale nuit.

Biensur, l'idéal dans cette région, pour ceux qui peuvent se le permettre, c'est de ce payer un lodge dans le parc et de voir le coucher/lever du solei sur le cratère.

   

 

Conseil: Si vous campez dans cette région, prenez un duvet qui tient au moins à 10°C.

   

 

Situé  juste à côté du lodge du même nom. Ca peut être pratique.

Douche tiède et propreté acceptable.

   

 

 

 

 

Kamakia Camp

ou Riverside Camp

(Lac  Natron)  

         

  

 

 

 

Très agréable, un petit coin de verdure avec vue sur Ol Donyo lengai au milieu de toute cette poussière. Sourire

 Vous pouvez observer les masais surveillant leurs troupeaux.

Seulement à 15 min du lac Natron.

Vous pourrez trouver des guides sur place à la fois pour la balade au lac, à la cascade et la montée du volcan.

Douche froide et côté propreté ce qui peut exister de pire. Dommage...

  

 

 

 

 

 



Publié à 03:49, le 27/07/2008,
Mots clefs : camping
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Zanzibar

Notre séjour étant court (3 jours), nous avions opté pour 2 journées "plage" sur la côte est à Matewe et une journée à Stone town. Ce qui s'est avéré largement suffisant pour apprécier les charmes et les défauts de cette île.

 

Côté plage, Matewe et le Nyota beach se sont révélés un très bon choix. 

Peu d'hotels de ce côté de la côte et pour ceux qui existent, il se font très discrets dans le paysage.

 

 

On peut en dire de même de la population qui semble complètement ignorer les touristes. Ici pas de sollicitations incessantes comme ailleurs. C'est un vrai plus. Pourtant, nous avons eu l'occasion de cottoyer une grande foule. En effet, nous sommes arrivés le jour d'une course de boutre. Tout le village était sur la plage pour voir la course: les femmes d'un côté et les hommes de l'autre.

Par contre, la marée basse le matin empèche de se baigner. Vous vous laisserez alors bercer par la vision des femmes faisant la récolte des algues sur la plage et vous pouverez vous adonner facilement à la cueillette des oursins.

 

Nous avons plongé avec One ocean localisé à Matewe beach bungalow à 20 minutes à pied par la plage de notre logement. C'est une structure très pro. Par contre, ils sont surchargés de demande. Il faut donc réserver les plongés à l'avance (avant même de partir).

Nous  avons fait nos 2 plongées dans les fonds autour de l'île de Pemba  réputé maginfique avec des sites de plongée dont les noms laissent rêveurs comme "aquarium". L'endroit se mérite avant de prendre le bateau, il nous faut faire 40 minutes de route tape cul depuis Matewe  pour cause de marée basse. L'île en elle même est privée, il est donc interdit d'y débarquer. Nous mangerons donc sur le bateau.

Bien que nous ayons aperçu des dauphins et vu des poissons lions (que nous n'avions jamais vu ailleurs), nous revenons déçu du fait d'un manque de visibilité des fonds et d'un manque de corail. On dirait que les fonds s'usent.

 

Côté ville, nous avions choisi l'Hurumzi 236 pour son bar/restaurant qui offre une vue panoramique de la ville, une gastronomie réputée et un spectacle de musique Taarab les vendredi/samedi/dimanche.

La vue vaut sans conteste le détour pour la gastronomie nous ne sauront jamais. Nous avions bien pris nos précautions et réserver notre repas depuis la france mais celle ci n'a pas été prise en compte.

 

Nous découvrons un autre restaurant " le Monsoon". Pour nous y rendre, nous nous faisons accompagnés d'un guide. Plutôt sécurisant notamment pour traverser les marchés près des jardins de Forodhani. La nourriture de ces marchands est fortement déconseillé sous peine de problèmes intestinaux...

 

Bien que dans une ambiance idillique, notre nuit à l'hotel sera très agité par les bruits multiples de la rue, du restaurant et des divers lieux de culte environnants (mosquée, stupa). Par rapport à notre expérience, je conseille au futur voyageur de prendre plutôt la suite "sud" qui doit être moins bruyante.

 

La visite de la ville ne va pas être de tout repos:

- on se perd dans les dédalles des rues. Vous direz c'est ce qui fait son charme.. OUI mais pas quand on a des  fausses indications des passants (pour la part de ce qui veulent bien répondre). Bienvenue à Stone town,

- on se fait raquetter sur un étal du marché de Darajani. Un conseil, évitez ce marché. Il ne vaut pas vraiment le détour et comme il n' y a pas de touristes, vous ne prouverez personne pour vous épauler en cas de problèmes,

-marchandage à la limite de l'excroquerie dans certains magasins.



Publié à 04:10, le 29/04/2008,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien