Camping en Tanzanie et farniente à Zanzibar
Safari de 10 jours dans les principaux parcs de Tanzanie (Tarangire, N'gorongoro, Serengeti, Lac natron, Arusha) et 3 jours de farniente à Zanzibar

Menu

Notre circuit Jour par Jour

Autres destinations: ISLANDE, MADAGASCAR, NAMIBIE


Impression du Kenya et le parc de Nairobi


Les campings et les lodges



Les parcs de Tanzanie


N GORONGORO

SERENGETI

TARANGIRE



ZANZIBAR



Liens utiles



Côté cuisine





 

 

 

Nous avons choisi d'alterner 2 nuits de camping et une nuit en camp de toile ou lodge durant la période de safari et de ce point de vue là, notre choix a été un succès. Le camping dans ou à proximité des réserves nous laissera des souvenirs très agréables. Il faut par contre accepter quand on fait ce choix de perdre du temps en logistique (au moins 1h tous les matins pour défaire les tentes et emballer le matériel).

 

 

 

Pour assurer la logistique du camping et le safari, nous étions accompagnés par 3 personnes: un guide parlant français (Daniel), un chauffeur parlant anglais mais qui se lancera cet hiver dans l'apprentissage du français (Sulem) et un cuisinier parlant un peu le français (simba).

 

Une sacrée équipe et une sacrée aventure....

 

En résumé, notre parcours et nos galères:

 

 

Jour 1/2,  Nairobi

Nous avons pris l'option (par économie sur le billet d'avion d'atterir à Nairobi) puis d'effectuer le transfert en shuttle jusqu'à la tanzanie.

Nous en avons profité pour faire un petit safari au parc de Nairobi.

 

 

Jour 3, Nairobi- Arusha

7h de Shuttle au programme

Nuit à l'Outpost lodge

 

 

 

 

 

Jour 4/5,  Tarangire

 

Départ pour le parc de Tarangire (en Masai Tara nguire: le lieu où il y a beaucoup de phacochères) qui est connu pour sa grande population d’éléphants, ses baobabs et ses acacias. Nous ne serons pas déçus: un vrai coup de coeur pour ce parc aux paysages variés (savanes, rivières) qui nous a offert des images magnifiques d'éléphants en quantité et de léopards.

 

Ce parc est d'autant plus intéressant qu'il est facilement accessible depuis Arusha (3h de bonne route).

Arrivée au camping à midi, nous le prenons cool et nous partons vers 14h pour un premier safari. On sort du parc vers 18h pour arriver au camping à la nuit tombée.

Nuit au Wild palm campsite   

 

 

 

Jour 6,  Tarangire
Serengeti

 

Départ en direction du parc du Serengeti (en langages Masai, plaines infinies).

 

Alte dans la ville de Mto wa Mbu. Une inscription depuis la route vous indique qu'il y a un marché massaï. En fait, il s'agit d'une ruelle avec des boutiques de souvenirs: celles du fond proposent des prix intéressants. N'hésitez pas à faire vos achats de souvenir ici ou dans les autres boutiques de la ville.

 

 

 

 

Au départ la journée devait être déjà longue, au moins 6h de voiture.

 

On traverse d'abord le parc du N'gorongoro (C'est une partie de route agréable, on surplombe la vallée, le lac de Manayra, la route devient forestière: une forêt primaire et on s'arrête à un point de vue pour admirer la caldeira du N'gorongoro, magnifique... mais la visite ,ce sera pour dans 3 jours). A la sortie de la forêt, on entre dans le pays des masai. Chassés du Serengeti où ils ne peuvent plus vivre puisque c'est un parc, ils sont autorisés à vivre ici entre le sernegti et le N'gorongoro.

 

Fini la terre rouge compacte , on attaque 2h de piste infernale (poussière, poussière, poussière...)  pour atteindre l'entrée sud du serengeti: Naabi hill gate, la plaque tournante du parc du serengeti. 

 

Une vaste aire de pique-nique (à l'ombre et à noter avec des toilettes d'une propreté irréprochable) où vous ne vous sentirez pas seuls (difficile de trouver un coin pour s'asseoir à 12h).  Un endroit qui reste toutefois agréable avec un beau point de vue sur le serengeti.

Nous y avons même vu l'Agama: lézard bleu/rouge emblème du parc.

Mais le serengeti est vaste et cette foule se disperse rapidement sur les différentes routes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous qui dormons à l'extrémité nord du Serengeti près d'Ikoma gate (la porte la plus à l'ouest du serengeti dans le western corridor), il nous faudra encore 2h30 de route poussièreuse.

On traverse la savane et un paysage caractéristique avec les fameux "kopjes" (kopizz): Rochers potiellement utilisés par les lions et les guepards comme lieu de retraite puis le paysage se fait plus verdoyant à l'approche de la zone de Grumeti.

 

 

Mais au final, cette journée va être marquée par une double déception:

 

- on a traversé tout le serengeti pour voir la migration des gnous dans le western corridor et on apprend que ca fait déjà plusieurs années qu'il est impossible de voir cette migration en juillet en Tanzanie comme le laisse penser les guides et miroiter les TO.

 

-

 

C'est le début de nos galères avec notre voiture.  Panne de démarreur en plein parc du N'gorongoro: on découvre la solidarité tanzanienne entre les chauffeurs parfois et même souvent stérile mais on se sent moins seul... On découvre aussi que nous sommes faiblement équipés pour faire face à une panne: pas de batterie de rechange, pas de câble pour se faire tirer et pas de clés adaptées pour réparer....

 

 

 

Et c'est  comme çà qu'un couple de suisse et leur chauffeur nous prennent en stop dans leur 4*4 pour nous mener du N'gorongoro à Naabi hill gate. Le temps pour notre chauffeur de faire réparer la voiture.

On arrivera seulement à 19h à l'Ikoma camp   (camp de toile) pour passer la nuit. Une rude journée. 

 

 

 

 

Jour 7, Serengeti Western corridor

 

 

 

Les ennuis mécaniques de la veille ne sont pas complètement terminés. Un mécanicien doit faire un check-up de notre voiture avant notre départ. Finalement, on arrive à partir vers 8h30 pour une journée entière de safari dans le serengeti.

 

On va se consacrer principalement à la zone entre Ikoma gate et le seronera (centre du Serengeti où on dormira ce soir) mais cette matinée va être pauvre en rencontre: De nouvelles espèces;Topi, serpentaire, gazelle de grant et thomson et hypopotame; mais toujours pas de lions.

 

 

 

 

 Vers 13h, nous rejoignons notre camp pour ce soir: Nyani campsite dans le Seronera. Pour le moment, le terrain de camping est assez désertique mais c'est un peu le calme avant la tempête puisque le soir à notre retour, nous trouvons le terrain bondé avec au moins une  cinquantaine de tentes ou de caravanes. Une ambiance inégalable qui nous fait dire que le camping en Tanzanie, c'est quand même une expérience inoubliable.

 

 

 

 

Côté safari, l'après-midi sera plus riche que le matin: Nous premières lionnes (et pas les dernières), buffles, marabout, outarde kori, bubale et grivet.

 

Nuit Nyani campsite

 

 

 

Jour 8 Serengeti N’gorongoro

  

Avant de quitter le serengeti et rejoindre rejoindre la zone de conservation du N’gorongoro, nous faisons un dernier safari qui nous réconcilie définitivement avec les lieux: Ce matin : 3 guépards et 1 lion.

 

 

 

 

Sur la route au niveau du Parc du N'Gorongoro se trouve un village Masai qui se visite. Nous étions très réticent à ce genre de visite mais notre guide insista en disant que c'était intéressant. Après avoir négocier le prix exhorbitant, nous nous laissons tenter mais comme prévu nous sommes mal à l'aise et nous avons droit  à un simulacre de dance, une simulation d'un cours à l'école et quelques explications rapides sur la vie du village.

 

 

A éviter ou essayer dans un village moins passant (il y en a un autre près de Mto Wa Mbu)

 

 

 

 

Avant de rejoindre le Kudu Camp et la ville de Karatuu, nouvel incident mécanique. Cette fois-ci, notre chauffeur nous fait le coup de la panne d'essence en plein milieu du parc du N'gorongoro. Coup de chance, à 5 min d'un village, on se dépanne donc avec un bidon. On les accumule...

Nous arriverons, encore, exténué avec juste le temps de monter la tente avant l'arrivée de la nuit. De plus, le climat qui s'est très nettement refroidi ne nous donne pas envie de nous attarder mais plutot de profiter de nos bons duvets.

J'imagine alors ce que doivent endurer les campeurs au bord du N'gorongoro: vent et froid, on doit y froler les 0°C... 

Le N'gorongoro est le bon endroit où il ne faut pas hésiter à se payer une nuit en lodge.

 

 

 

 

 Jour 9,  Caldeira du N’gorongoro N’gorongoro

 

 

 

 

Karatuu se trouvant à 20 minutes de l'entrée du parc d'où il nous faut encore 1h de route avant d'atteindre l'entrée de la caldeira, nous partons donc très tôt vers 5h30.  On espérait voir le lever du soleil mais le climat n'est pas vraiment favorable: vent glacial, brume. Il paraît que les animaux n'aiment pas ce type de temps, nous non plus.... On entame donc notre descente dans la caldeira vers 7h30 du matin dans des conditions un peu particulières.

On pensait que la brume allait se dissiper dans la journée mais même pas. Apparemment, le climat est assez capricieux dans cette région: on peut passer comme ça du jour au lendemain du chaud au froid.

 

 

Après 6h de visite (temps maximum autorisé), nous rejoingons vers 15h notre lodge pour un repos bien mérité.

 

Nuit au Kudu Camp en Lodge     dans un cadre verdoyant très agréable.

 

 

  

 

Jour 10,  Départ pour la région du Lac Natron  

 

  

Départ à 7h30 pour la région du lac Natron mais avant nous devons encore faire réparer la voiture à Mto Wa Mbu...

Nous en profitons pour faire quelques affaires (statue en bois, bol en pierre) au marché "massai" (On voit le panneau du bord de la route. En fait c'est seulement quelques magasins regroupés. Bon prix à négocier dans ceux du fond. Il faut surtout négocier en shilling tanzanien), acheter de la bierre de banane et flaner devant les peintures alignées au bord de la route.

 

A midi, nous pouvons enfin quitter Mto Wa Mbu. Il nous faudra 3h de piste pour atteindre le lac: les deux dernières heures de piste sont assez difficiles avec quelques passages de gués (accès impossible en période de pluies).

 

Pour information, à la sortie de Mto Wa Mbu, un panneau vous invite à visiter un village masai. Expérience peut être à tenter. En tout cas, çà ne peut pas être pire qu'à celui du N'Gorongoro.

 

 

 

La région du Lac Natron est un véritable coup de coeur pour nous. L'atmosphère est très reposante avec de nombreux villages masaïs malgré un décor qui paraît plutôt hostile (paysages désertiques et beaucoup, beaucoup de poussières).

 

 

Après notre installation au camping, nous partons vers 17h au lac natron (à 15 minutes) pour profiter des flamants roses et d'un coucher de soleil sur le Lengaï. Chose intéressante à savoir, ils ne sont visibles sur le lac que le soir. Le matin et la journée, ils partent vers le Kenya. Une visite du lac en journée n'a donc aucun intérêt.

 

Fatigués, nous abandonnons l'idée de faire l'ascension du volcan Oldonyo Lengai. Ce sera pour notre prochaine visite...

 

 

Nuit au Kamakia campsite

 

 

 

Jour 11,  Lac Natron 
Arusha

 

 

 

Le matin, nous partons faire une balade de 40 minutes dans  les Gorges de la rivière Engare Sero.  Pour rejoindre le départ de la balade, vous pouvez partir directement du camping (40minutes en sus pour l'aller) ou vous avancer en voiture (20 minutes). De notre côté, nous décidons de nous avancer en voiture puisque nous devons partir dès l'après-midi pour Arusha. Il faut prévoir des chaussures allant dans l'eau car plus qu'une marche c'est une balade les pieds dans l'eau dans les gorges.

 

 

 

Nous arrivons à la cascade vers 10h. L'idéal pour profiter du soleil et d'un arc en ciel. L'eau n'est pas vraiment froide mais nous ne nous laissons pas tenter par un plongeon. Notre guide masaï lui n'hésite pas. Ce petit homme de 20 ans qui nous accompagne parle déjà 3 langues Swahili, anglais et masaï et apprend le français et l'allemand. Cette rencontre et son ouverture à répondre  à toutes mes questions, nous permet de découvrir beaucoup mieux les masaïs que tout autre visite.

 

 

 

12h, départ pour Arusha ou plutôt pour la journée la plus galère de notre séjour. Au bout d'une heure, nous tombons en panne d'essence au milieu de nulle part à 4h de marche du seul village: Engaruka. Panne d'essence prévisible puisque notre chauffeur nous avoue ne plus avoir d'argent pour l'essence...Nous comprenons pourquoi nous étions déjà tombés en panne dans le N'Gorongoro.

Notre chauffeur et notre cuisinier partent donc chercher de l'essence. Ils reviendront 5h après avec 2 bidons payés une fortune...On pense que c'est terminé mais une fois le réservoir d'essence rempli nous ne démarrons toujours pas. Cette fois-ci, la faute à la batterie sur laquelle nous avons un peu trop tiré pour gagné quelques kilomètres. Il est 18h : nous sommes en pleine nature, le téléphone ne marche pas  (Ah si nous avions eu un téléphone satellite...) et la voiture non plus. Nous avons quasi aucune chance de voir passer une voiture (seulement 2 sont passées dans la journée).

 

Notre chauffeur et notre cuisinier se préparent donc à repartir à pied et de nuit, vers le village, chercher une batterie. De notre côté, nous nous préparons à passer la nuit dans la voiture. Et la chance nous sourit enfin. Un 4*4 apparaît à l'horizon à cette heure improbable. Il pousse la voiture et celle ci démarre enfin.

Il est 18h30, il va faire nuit et nous avons 5h de route.

A cette heure de la nuit, nous devrons passer plusieurs barrages policiers avant d'atteindre notre destination finale. Le dernier barrage nécessitera d'ailleurs une dernière longue négociation.

 

 

Nous arrivons au Karama Lodge   à 23h30. Très gentiment, ils nous recoivent, à cette heure avancée, avec un jus de fruit et nous permettent de prendre notre diner.

 

 

 

Jour 12, Parc d'Arusha

 

 

Départ tardif pour une après-midi de safari et une balade à pied dans le parc d'Arusha. 

Ce petit parc de seulement 137 km 2 est le seul de Tanzanie qui offre la possibilité d’observer les acrobatiques singes colobes noir et blanc. Hélas, nous n'en verrons pas.

Il reste toutefois très agréable seulement par le fait qu'il mèle la forêt  avec des espaces marécageux riche en buffles et en phacochères et plus au nord  et d’ondulantes collines couvertes d’herbes qui bordent les lacs de Momella.

C'est ici où nous pourrons observer vraiment de près les girafes.

Le parc d’Arusha comporte peu de prédateurs, on peut donc s'y promener en sécurité accompagnés d'un ranger armé. Notre timing ne nous permettra que de faire une balade d'une heure au départ de Momella gate pendant laquelle nous observerons relativement peu de choses: phacochères, buffles et une antilope. 

Les marches proposées accompagnées d'un ranger durent normalement entre 1h et 4h.  Je pense que 2h est un minimum.

 

Nuit au Karama Lodge   

 

 

Jour 13/14/15/16, Zanzibar  

Le départ pour Zazibar prévu à 11h. Nous arrivons 3h avant l'heure de départ de l'avion comme le précisait notre convocation. Complètement inutile, l'enregistrement ne se fait qu'une heure avant le départ.

L'avion est à l'heure et nous nous posons à Zanzibar à 12h. Changement de température: finis la pluie et le froid de Arusha. Ici, il fait 32°C avec une petite alizée.

Nous mettons environ 40 minutes pour atteindre Matewe sur la côte est.

Au programme: plongée et snorkeling. On fait l'impasse sur le circuit au épices, les dauphins. Le circuit des épices parce que l'on en a déjà vues à Madagascar et Les dauphins parce qu'il paraît que c'est l'attrape toursite. Un regret, peut être , de n'être pas allés voir les singes au parc de Jozani.

 

Nuit au Nyota beach (côte est en face de l'ile de Mnemba pour la plongée) et au Emerson hotel à Stone tow pour profiter de la vue exceptionnelle depuis le restaurant.   

 

 

Jour 17/18, Zanzibar  - Arusha - Nairobi

Les 2 derniers jours de notre voyage nous permettent de regagner Nairobi.

Après une nuit à Arusha au Oasis lodge, nous reprenons la navette "riverside" (départ au Mezza luna) pour Nairobi. Dernier piment de notre voyage, notre bus crêve...On nous l'avait pas encore fait celle là.

Arrivée à Nairobi, n'hésitez pas à demander au chauffeur de bus de vous déposer là où ça vous arrange. Si c'est sur sa route, il dépose un peu tout le monde à la carte.

 

 Pour notre dernière nuit à Nairobi, nous voulions rester proche de l'aéroport. Nous avons opté pour un hotel moderne le country lodge. Un très bon choix après nos nuits de camping. L'hotel se trouve à côté du Fairview où vous pouvez manger.


Publié à 12:11, le 15/12/2008,
Mots clefs :
Ajouter un commentaire
<- Page précédente